Le North by Northeast  est un festival canadien de musique qui célébrait cette année sa 18e édition avec plus de 700 artistes locaux, canadiens et internationaux.  Situé à Toronto et d’une durée de 5 jours, le NXNE vise à promouvoir la scène musicale émergente à travers les concerts, films et conférences présentés.  Les concerts se déroulaient dans une trentaine de bars et salles de spectacles du centre-ville de Toronto.  De plus, le Yonge Dundas Square, le « time square » de Toronto présentait également les têtes d’affiches du festival sur une scène extérieure et gratuite.

Mon expérience NXNE en bref

D’une capacité de 180 personnes, le Bovine Sex Club est un bar avec un drôle de nom, mais une ambiance agréable, parfaite pour les découvertes rock et punk rock.  J’ai notamment été impressionnée par les vétérans de The Nils et les montréalais de Grimskunk :  le talent, l’énergie, mélangés à l’expérience, pour un show qui rock!

Ouvert en 1947, The Legendary Horseshoe Tavern est un incontournable, lorsqu’on parle de concert à Toronto. J’y ai découvert les bands The Coppertone et les Black Belles.  La très jolie chanteuse des The Coppertone nous accroche tout de suite avec sa voix. Le band joue du blues-rock, avec des riffs de guitares qui décoiffent.

Avec leur costume style sorcières de Salem, les Black Belles ensorcellent.  Toutes vêtues de noirs, cheveux longs et grands chapeaux, les filles livrent une prestation « garage », avec voix enrouées et drums percutants.  Les Black Belles ont signée sous la même maison de disque que Jack White.

Le Dakota Tavern au sous-sol du 249 Ossington, avec son plafond bas, ses cranes de « buffalo » au murs et ses tabourets en faux barils, a tout du bar western du sud des États-Unis.  La petite scène se prête à merveille à la prestation de The White Buffalo :  ce colosse américain barbu chante seul, accompagné de sa guitare, du « end of the road » country.  Son style musical et sa voix rappelle Eddie Vedder sur la trame sonore du film Into The Wild. A découvrir absolument.

A deux pas, The Painted Lady est un boudoir dont les murs sont tapissés de portraits de femmes de tous âges et de tout gabarit.  A visiter pour jeter un coup d’œil sur la propriétaire des lieux, pulpeuse et vêtue de façon fantasque, assise sur son bar.

FILMS NXNE

Down : Indie Rock in the PRC de Andrew Field et Judy Willmont présente la scène indie rock en Chine.  Du bar underground au méga festival extérieur, on rencontre les bands de la relève tels que The Subs, XXX, XXX, ainsi que les gens de l’industrie qui y sont impliqués.  Dans un marché relativement nouveau où tout semble à bâtir, les artistes se heurtent aux préjugés et aux valeurs sociales conservatrices du pays.  Les thèmes de l’aliénation de la jeunesse et la liberté d’expression sont fréquemment abordés dans leur chansons.   Malgré tout, la musique réussit à rassembler les foules; beaucoup de chinois n’ayant jamais assisté à un concert de leur vie.

Sa Javla Metal – The story of Swedish  Hard Rock and Heavy Metal.  Un documentaire réalisé par Yasin Hillborg qui raconte les 40 dernières années du rock pesant et du heavy métal en Suède.  On y rencontre les personnalités du métal impliquées :   les membres de la formation Europe, entre autre, qui ont eu un succès international dans les années 80.  On mentionne également les églises brûlées par des adeptes de black métal.  Pour plus de détails, voici un article intéressant sur le documentaire (en anglais): http://scenecreek.com/reviews/sa-javla-metal-the-history-of-swedish-hard-rock-and-heavy-metal/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website